Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes - Gouvernement du Québec.
Agrandir le texte.Contraste élevé.Contraste inversé.
RechercheRaccourcis.
Facebook.Fils RSS.

Relations Acadie-Québec

Le Québec et l’Acadie constituent les territoires souches de la francophonie canadienne. Les Québécois et les Acadiens ont hérité d’une langue et d’une histoire communes.

Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et la Société Nationale de l’Acadie

Depuis la dernière décennie, les relations entre l’Acadie et le Québec ont progressé et atteint une certaine maturité. Plusieurs événements en témoignent, notamment la signature de la nouvelle Entente de coopération entre le gouvernement du Québec et la Société Nationale de l’Acadie, en novembre 2008. Celle-ci est venue renouveler, avec plus de vigueur, le tout premier accord qui avait été conclu en 2001. Une belle complicité se confirme pour rehausser les liens historiques et privilégiés entre la nation québécoise et le peuple acadien. Ainsi, chacun connaît la diversité et la vitalité de l’autre, notamment par des politiques, des échanges d’information et la réalisation de projets dans des secteurs comme la culture, la jeunesse, l’éducation, l’immigration et le développement économique.

Objectifs de l’Entente

  • Préserver et promouvoir l'usage du français en Acadie et au Québec;
  • favoriser une meilleure connaissance mutuelle des besoins et des aspirations entre les Acadiens et les Québécois;
  • promouvoir une concertation et une collaboration plus étroites et augmenter les échanges entre la Société Nationale de l'Acadie et le gouvernement du Québec;
  • déterminer et réaliser conjointement diverses démarches visant à améliorer la coopération entre les Acadiens et les Québécois;
  • cerner les intérêts que l'Acadie et le Québec ont en commun dans l'action.

Haut de la page

Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec

La Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec est coprésidée par le chef de poste du Bureau du Québec dans les provinces atlantiques (BQPA) et la présidence de la Société Nationale de l’Acadie (SNA). Elle a été créée dans le but de faciliter le dialogue, d’inspirer la réflexion et de soutenir l’action. Elle a un important mandat de promotion, d’information, de planification et d’action.

Elle est composée de douze membres. La SNA est responsable de la désignation des membres acadiens de la Commission alors que le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes désigne, de concert avec le BQPA, les représentants québécois. Ceux-ci sont :

Pour l’Acadie :

  • présidence de la Société Nationale de l’Acadie;
  • présidence de la Société des Acadiens et des Acadiennes du Nouveau-Brunswick;
  • présidence de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse;
  • présidence de la Société Saint-Thomas-d’Aquin;
  • présidence de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador;
  • conseiller jeunesse de la Société Nationale de l’Acadie.

Pour le Québec :

  • chef de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques;
  • conseillère du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques;
  • deux représentants du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes;
  • présidence de la Coalition des organisations acadiennes du Québec;
  • présidence de la Corporation des Acadiens des Îles‑de‑la‑Madeleine.

Haut de la page

Prix Acadie-Québec

Créé en 2006 par la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec, le prix Acadie-Québec reconnaît l’apport remarquable de personnes ou d’organismes de l’Acadie et du Québec à la création et à la consolidation des relations Acadie-Québec. Il est attribué annuellement à un lauréat acadien et à un lauréat québécois. La cérémonie de remise du prix se déroule au moment de la réception offerte par le Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques pour célébrer la fête nationale du Québec.

Lauréats

2015 :  Édith Butler, auteure-compositrice-interprète et André-Carl Vachon, enseignant et auteur

2014 :  Phil Comeau, cinéaste, et Jacques Savoie, auteur et scénariste

2013 : Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et Association québécoise de pédagogie collégiale

2012 : Théâtre l’Escaouette et Festival international de la chanson de Granby

2011 :  Télésérie Belle-Baie et festival Coup de cœur francophone

2010 : Mouvement acadien des communautés en santé du Nouveau-Brunswick et Réseau québécois de Villes et Villages en santé

2009 : Société acadienne de Clare (Nouvelle-Écosse), Sylvain Rivière, directeur artistique du festival international Contes en Îles (Îles-de-la-Madeleine), et Marc Laberge, directeur du Festival interculturel du conte du Québec (Montréal)

2008 : Paul Aucoin, ancien directeur général du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, et Régis Labeaume, ex-président-directeur général de la Fondation de l’entrepreneurship

2007 : Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, de l’Université de Moncton et de l’Université de Sherbrooke, ainsi qu’Entreprise Péninsule et Place aux jeunes du Québec

2006 : Théâtre populaire d’Acadie

Haut de la page

Prix Éloizes de l’artiste de l’Acadie du Québec

Les prix Éloizes célèbrent la création artistique en reconnaissant le dynamisme, la qualité et l’originalité du travail des artistes professionnel.le.s de l’Acadie dans six disciplines artistiques (arts visuels, musique, danse, théâtre, littérature et arts médiatiques). Ils soulignent aussi la contribution des médias, des individus, des entreprises, des événements et des organismes à l’avancement des arts en Acadie. Ces prix sont remis à tous les deux ans lors de la Soirée des Éloizes, organisée par l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick.

Dans le désir de créer un rapprochement entre l’Acadie et le Québec et de reconnaître l’excellence d’un artiste du Québec, l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick et la Commission permanente de concertation entre l’Acadie et le Québec ont créé le prix Éloize de l’artiste de l’Acadie du Québec. Cette distinction est remise à un artiste québécois qui s’identifie ou qui contribue et s’intéresse à la culture acadienne. L’artiste doit œuvrer en français dans une ou plusieurs disciplines artistiques (arts visuels, arts médiatiques, danse, littérature, musique ou théâtre) et doit avoir créé et/ou présenté une œuvre ou une prestation au Québec.

Le premier Éloize de l’artiste de l’Acadie du Québec a été remis en 2012 à Philippe Soldevila pour la pièce de théâtre Les trois exils de Christian E., dont il a cosigné le texte en plus d’en assurer la mise en scène.

En 2014, l’écrivaine Luce Fontaine a reçu l'Éloize de l’artiste de l’Acadie du Québec pour son roman jeunesse Lizzy d'Armoirie et la légende du médaillon.

Haut de la page